Séminaire du 30 mars 2018

Le numérique dans le travail de création et les parcours professionnels des artistes : des arts visuels au spectacle vivant

 

Programme de la journée 

9h – Accueil et café 

Bâtiment A, premier étage, à côté de la salle du Conseil
Campus LASH, 98 bd Edouard Herriot 06000 Nice

9h30 Présentation du projet Partita
Paul Rasse, professeur à l’UCA (SIC.Lab Méditerranée), anthropologue de la communication
Nathalie Richebé, enseignant-chercheur à Skema Business School (GREDEG)

Art & numérique

10h – Métamorphoses & devenir post-digital de l’oeuvre d’art
Norbert Hillaire, professeur émérite à l’UCA, théoricien de l’art & des technologies

Qu’il s’agisse des formes des matériaux, des échelles, du support de l’oeuvre d’art, nous sommes aujourd’hui en présence d’une extension du digital et du numérique à l’ensemble des modalités de l’oeuvre et, du fait même de cette « naturalisation du numérique », à une remise en question de l’hypothèse d’un art numérique : l’art se dilue dans le tout numérique. Nous nous interrogerons à partir de ce constat sur les problématiques du statut et de l’espace même de circulation de l’œuvre d’art, ainsi que sur ses échelles.

10h45 – L’art au-delà du digital
Dominique Moulon, critique d’art & curateur indépendant, expert en cultures numériques

Les plus fervents défenseurs de l’art numérique se sont structurés en communautés à l’international en organisant des événements dédiés. Leurs pratiques arrivent aujourd’hui à maturité et le public est culturellement prêt à accueillir leurs créations comme il le fait déjà au sein de festivals. On remarque, dans le même temps, les premiers signes d’une acceptation du digital dans l’art aussi bien chez les institutions que sur le marché de l’art contemporain. Les outils numériques sont ainsi devenus des leviers et facteurs d’évolution de la trajectoire professionnelle des artistes. En sus de leur application aux univers de création, ces outils ont un impact sur les modes de sociabilité et les nouvelles manières d’entreprendre des artistes. Ils ont aussi une influence sur la diffusion et la valorisation des œuvres, qu’il convient de questionner.

11h30 – Discussions
Nicolas Pélissier (directeur SIC.Lab) & Frédéric Alemany (directeur de L’Entre-Pont)

Numérique en scène

14h – La communauté inavouable : arts numériques au théâtre
Clyde Chabot, auteure, metteure en scène, docteure en arts du spectacle

La communauté inavouable est une compagnie théâtrale qui au cours de ses vingt-cinq ans d’existence a régulièrement mis en jeu les arts numériques au cœur de ses créations dans le processus d’écriture scénique : intégration de virus informatiques dans le texte d’une pièce vidéoprojetée, utilisation d’un stéthoscope numérisé pour rendre visibles les battements de cœur des acteurs, réalisation d’un spectacle entre la France et le Québec via Skype… Les arts numériques lui ont également permis de donner le premier rôle aux spectateurs dans des spectacles participatifs ou de prolonger ses œuvres via les réseaux sociaux. Au-delà, les médias numériques sont fréquemment utilisés par les responsables et comédien-e-s de la compagnie pour travailler ensemble et valoriser leurs créations, suscitant de nouvelles pratiques et transformations professionnelles que l’on retrouve dans les tendances actuelles des métiers du spectacle vivant

14h55 – Discussions
Vincent Lambert (docteur associé SIC.Lab) & Hervé Zénouda, maître de conférences en sciences de l’information et de la communication à l’institut Ingémédia (Toulon)

15h15 – Réseaux numériques, création & communication : mise en perspective et projet CREAMED

Hervé Zénouda,maître de conférences en sciences de l’information et de la communication à l’institut Ingémédia (Toulon)

16h – Fin

Communication : Véronique Pillet  vpillet@unice.fr

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.